Vous êtes ici

Accueil

Lettre du Cardinal de Paolis du 11 juillet 2012

Mis à jour le 17 juillet 2012 à 16:30Publié le 12 juillet 2012 à 16:17

Le Cardinal Velasio de Paolis, Délégué Pontifical pour la Légion du Christ et le mouvement Regnum Christi, s’adresse à l’ensemble des membres du mouvement Regnum Christi (laïcs, consacrés et consacrées) et aux légionnaires du Christ. Il fait le point sur la situation du mouvement Regnum Christi et propose notamment aux membres laïcs de s’impliquer aussi dans le processus actuel de réflexion et révision.

Chers frères et sœurs dans le Seigneur !

Ayant été nommé Délégué Pontifical de la Congrégation des Légionnaires du Christ en juillet 2012, je me suis consacré, aidé par mes Conseillers, précisément à la Légion et à ses différents problèmes.
Tout particulièrement, j’ai mis en marche la mission principale qui m’avait été confiée par le Saint-Père : la révision des Constitutions, un moment important du chemin du renouvellement de cette Congrégation. Au cours du chemin, sont apparus d’autres problèmes, qui ont été affrontés au fur et à mesure où ils se sont présentés.

Après la visite apostolique effectuée par Son Excellence Mgr. Ricardo Blazquez, Archevêque de Valladolid (Espagne), j’ai consacré, toujours avec mes Conseillers, mon temps et mon attention particulièrement aux personnes consacrées qui constituent le troisième degré du Mouvement Regnum Christi. C’est un domaine, surtout celui de la branche féminine, qui a occupé notre attention de manière assez importante, nous détachant peut-être à un point non négligeable des problèmes de la Légion. Le chemin a été ardu et complexe, avec certains moments de conflit. Aujourd’hui, nous pouvons regarder les choses avec plus de sérénité. Le travail n’est évidemment pas terminé. Mais il a posé de bonnes prémisses qui nous permettent de regarder avec confiance vers l’avenir. Le Seigneur, qui nous a accompagnés et nous a fait dépasser des moments difficiles, ne manquera pas de nous être proche pour les étapes successives. En attendant, un Règlement – bien que provisoire – a été préparé pour les personnes consacrées des branches masculine et féminine. Après une large consultation, ont été nommées les personnes pour le gouvernement interne de ces personnes consacrées. Une longue phase illuminative, destinée à la réflexion et la vérification de la vocation au sein de Regnum Christi, s’est avérée très positive en ce qui a concerné l’engagement de toutes les personnes consacrées. Après cette phase, nous travaillons à recueillir les conclusions ordonnées de cette phase illuminative, pour mettre ainsi en marche la révision des Statuts qui dirigent les personnes consacrées au sein de Regnum Christi. Pour aider les personnes consacrées dans leur chemin, j’ai cru opportun de confier la responsabilité de guider les consacrés au P. Gianfranco Ghirlanda et les consacrées au P. Agostino Montan. Au cours de l’accomplissement de cette tâche, nous nous sommes aussi rendus compte d’une autre belle réalité, une réalité d’une grande importance et d’un sens particulier : la réalité du Regnum Christi – le premier et le deuxième degré – à laquelle nous avions accordé une attention moindre et, quoi qu’il en soit, insuffisante. Les visites au Mexique, en Espagne, au Brésil, au Chile, tout comme en Italie, effectuées par moi et mes conseillers, nous ont fait constater de nos propres yeux cette belle réalité, ouverte à l’espérance.

Ainsi, finalement, les faits eux-mêmes nous ont menés à nous confronter à la réalité d’ensemble qui est engagée dans l’annonce et dans l’apostolat de Regnum Christi : la Congrégation des Légionnaires, le Mouvement Regnum Christi avec sa composante laïque et la composante des consacrés (branche des consacrées et branche des consacrés). Il s’agit évidemment de réalités apparentées dans un même engagement apostolique et dans la spiritualité ; il s’agit de réalités qui participent au même charisme vécu par chaque groupe, selon une identité qui lui est propre : l’identité laïque fondée sur le baptême, l’identité de personnes consacrées qui vivent selon le mode associatif les conseils évangéliques dans le monde, et de prêtres religieux.

Sur le chemin que nous sommes en train de parcourir, chaque groupe avance sur sa propre route, en vue d’une identité plus claire et précise. Les Légionnaires sont engagés dans la révision des Constitutions, en tant qu’institut de prêtres et religieux. Les consacrées et les consacrés, après avoir accepté et réalisé, au moins en partie, le principe d’une autonomie qui leur est propre, s’apprêtent à revoir leurs propres Statuts d’association de fidèles consacrés au sein de Regnum Christi. En même temps, dans différents territoires, se sont organisées des activités semblables parmi les membres du premier et du deuxième degré, pour réfléchir sur la mission et sur l’esprit du Mouvement. En effet, les laïcs du premier et du deuxième degré aussi ressentent le besoin de revoir leurs Statuts et de le reformuler de manière plus précise et remise à jour. Mais il s’agit de réalités qui sont appelées à travailler ensemble en tant qu’elles participent d’un même et commun charisme. Tandis que chaque groupe accomplit le chemin de sa propre identité, semble aussi s’imposer l’exigence de rédiger un texte commun sur le charisme, ainsi que des normes qui réglementent les rapports réciproques dans la vie de l’Église et dans l’apostolat selon l’identité propre à chaque groupe. Il est apparu qu’il s’agit d’un sujet important qu’il faut approfondir ensemble, de la part de toutes les composantes concernées, sous le guide du Délégué Pontifical et de ses conseillers. Nous nous sommes en fait rendu compte que le sujet se présente au moment juste du chemin que chaque groupe est déjà en train de parcourir.

En particulier, le rapport général de la Commission Centrale des Légionnaires pour la révision des Constitutions, entre autres choses, fait allusion au désir de quelques communautés et territoires de continuer à approfondir des éléments du premier thème de réflexion, celui qui concerne la nature et la finalité de la Congrégation, son « charisme ». La Commission Centrale, en outre, a déjà élaboré les lignes directrices pour la réflexion sur les thèmes de l’année 2012, lignes qui sont en train d’être envoyées aux communautés légionnaires. Ces deux derniers mois, la Commission a recherché la manière la plus adéquate pour entreprendre la réflexion sur la quatrième et la cinquième partie du texte constitutionnel, celle qui concerne le gouvernement et l’administration de la Congrégation. Pour différentes raisons de type historique et canonique, le texte actuel fait référence exclusivement à la Congrégation religieuse. Nous avons pris conscience qu’il n’est pas possible de considérer de manière appropriée et complète le gouvernement, l’apostolat et l’administration de la Légion du Christ sans prendre en compte aussi la réalité plus large du Regnum Christi. Tout comme, par ailleurs, il n’est pas possible de considérer la réalité du Regnum Christi sans référence à la Légion. Ce fait est évident quand on considère l’apostolat et l’administration des œuvres et des initiatives apostoliques.

Nous avons donc cru opportun d’aborder le sujet spécifique dans une réunion dédiée, avec la participation du directeur général de la Légion avec ses conseillers, des responsables consacrés et consacrées récemment nommés, sous la présidence du Délégué Pontifical, avec la présence également de ses conseillers à Rome. La réunion a eu lieu à Rome le 19 juin. Sur l’argument principal a émergé un large consensus.

En analysant les résultats des réflexions communautaires sur les constitutions, il est apparu clairement que presque tous les Légionnaires du Christ reconnaissent et apprécient la profonde unité qui existe entre la congrégation et le Mouvement Regnum Christi. Ils considèrent en effet qu'il s'agit d'une même réalité charismatique qui comprend les religieux, les consacrés et les laïcs du premier et du deuxième degré d'engagement. Tous reconnaissent une origine commune, le fait de partager une même finalité et mission, vivant une même spiritualité, chacun selon son propre état de vie et la condition à laquelle Dieu l'a appelé. On a aussi pu constater que la vie consacrée au sein de Regnum Christi est un don pour l’Église et pour chacun de ceux qui ont consacré leur vie au Seigneur au service de leurs frères. Il s'agit d'une réalité bonne et que nous devons apprécier et protéger, afin qu'elle se purifie et se développe pour le bien de l’Église et du monde. En outre, les laïcs du premier et du deuxième degré enrichissent leur propre vie chrétienne en se nourrissant de sa spiritualité et en participant à des activités du Mouvement, tout en prêtant leurs services aux apostolats d'évangélisation, parmi lesquels certains sont de grande envergure. Ils en arrivent parfois à se dédier à plein temps à la diffusion de la Bonne Nouvelle.

Il s'est avéré que tous sont d'accord sur la nécessité de développer une réflexion commune sur l'identité du Regnum Christi, sur les éléments communs à tout le mouvement et sur ceux qui sont spécifiques à ses composantes individuelles.

Il sera nécessaire d'aller de l'avant dans la réflexion sur les constitutions et les statuts, en coordination entre les différentes parties, tous ensemble, sans hâte. Nous avons pu constater que les membres consacrés ont besoin de temps et qu’il pourrait être nuisible de ne pas respecter les rythmes que la réflexion impose.

Ce n’est qu’en partant de la réflexion sur l'identité et sur la mission propres au corps entier et à l'unique famille que l'on pourra mieux identifier les caractéristiques de chacune des parties et les rapports entre elles. On pourra enfin réfléchir de manière appropriée sur les organismes de gouvernement et d'administration qui respectent le mieux l'unité de tout le Regnum Christi et aussi l'autonomie nécessaire entre les différentes parties. Nous avons considéré que le chemin pour les Légionnaires et pour le reste des membres du Regnum Christi doit partir de la réflexion sur la réalité charismatique commune, à laquelle tous participent au sein de l’Église. Jusqu'à présent, sur le chemin que nous avons parcouru, cette réalité commune n'a pas fait l'objet de réflexion explicite. C’est pourquoi nous avons pris conscience qu'il faut réfléchir sur les différentes composantes du Regnum Christi en partant de l'histoire, de l'identité, de l'esprit et de la mission communes ; et ce en fonction du rôle particulier qui correspond à chacune des parties.

Nous ne prétendons pas créer quelque chose de neuf ; nous essayons plutôt d'interpréter et de renouveler ce qui existe déjà et qui a été reconnu par l’Église lorsqu'elle a approuvé la Congrégation des Légionnaires du Christ et ses Constitutions (1983) et, plus tard, le Mouvement Regnum Christi et ses Statuts (2004).

En réfléchissant à tout cela, nous sommes arrivés à la décision d’organiser une période de réflexion commune – brève, mais intense – entre les Légionnaires du Christ et les autres membres de Regnum Christi. Pour cette réflexion, il faudra préparer un texte de travail et réfléchir ensuite sur ce texte, tous ensemble. Nous pourrions dire qu’il s’agit d’élaborer des « statuts généraux », une « norme fondamentale » ou une « règle » commune à tous les membres de Regnum Christi, y compris les Légionnaires. Le texte en question guidera la réflexion de tous.

Il m’a semblé opportun de confier à la Commission Centrale pour la révision des Constitutions l’élaboration d’une première proposition de texte qui guidera ces réflexions communes. Ce premier texte de travail devra déjà être élaboré avec la participation de membres de Regnum Christi dans ses différents composantes et en prenant en considération les résultats de la « phase illuminative » des consacrés, lors de leurs rencontres de Rome, du Mexique et du Brésil, ainsi que d’autres propositions envoyées par des membres du Mouvement. Dans les limites de ce qui est possible, cette proposition sera présentée en septembre au Délégué Pontifical pour être ensuite soumise à l’examen du gouvernement général de la Légion et des responsables des membres consacrés, en suivant les indications qui seront données à ce moment-là. Le chemin ultérieur sera aussi indiqué à ce moment-là dans la continuité de la première évaluation du texte de travail.

Dans l’intervalle, chacune des branches poursuivra son propre travail par rapport à la composante dont elle fait partie : les Légionnaires selon le droit des religieux, les consacrés et les autres membres selon leurs propres règles, en faisant attention en même temps à la relation entre les différentes parties. Nous devons souligner les principes de l’unité tout en définissant les spécificités des composantes singulières.

Dans la mesure où cela peut contribuer à la réflexion, on entreprendra aussi une recherche historique sur les origines du Mouvement Regnum Christi.

Tandis que nous travaillons à la révision, la vie de la Légion du Christ et du Mouvement Regnum Christi continue. Nous nous trouvons en ce moment dans une phase intermédiaire, nécessairement provisoire, qui demande beaucoup de patience, de collaboration et de disponibilité de la part de tous. Il ne s’agit pas d’une période sans loi. Là où il n’en a pas été pourvu autrement, les normes existantes continuent à être en vigueur, tout comme les Constitutions de la Légion du Christ.

Les problèmes concrets qui peuvent surgir doivent être affrontés par les autorités compétentes selon l’esprit qui caractérise l’étape présente, en ayant éventuellement recours à ceux qui les accompagnent.

Je ne peux pas conclure cette lettre sans rendre grâces à Dieu, pour la lumière et la force avec laquelle il accompagne notre chemin. Ma mission et celle de mes conseillers est de vous aider, non pas de vous remplacer. C’est à vous qu’il revient de parcourir ce chemin en recherchant avec docilité et responsabilité la volonté de Dieu sur votre vie. Que Dieu accorde à tous la grâce de la persévérance dans la vocation et dans la mission reçue.

Je confie à Marie toutes les personnes, les œuvres et les initiatives de Regnum Christi. Nous nous unissons plus intensément dans la prière pour collaborer intensément et docilement avec l’Esprit Saint en ce temps de grâce que Dieu nous permet de vivre. Je reste à la disposition de tous. Je vous bénis tous et demeure votre serviteur en Christ,

+ Velasio Card. de Paolis, cs
Rome, le 11 juillet 2012, fête de Saint Benoît

Pour lire la lettre au format pdf, cliquez-ici

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Consacrées

Légionnaires du Christ

Assemblées Générales de Regnum Christi, Chapitre Général des Légionnaires du Christ et processus de révision des statuts de Regnum Christi