Vous êtes ici

Accueil

Les exercices spirituels, une école de prière et de discernement

Mis à jour le 12 mai 2017 à 09:17Publié le 24 avril 2017 à 10:35

Du 12 au 17 avril derniers, un groupe de jeunes français a participé aux exercices spirituels proposés pendant la Semaine Sainte au noviciat de la congrégation des légionnaires du Christ en Allemagne. Le prédicateur et les jeunes témoignent de l’actualité de ce trésor de la spiritualité chrétienne à redécouvrir en ce temps de préparation au synode sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ».

En ce temps de préparation synodale l’Église s’interroge sur la façon d’accompagner les jeunes à reconnaître et à accueillir la vocation à l’amour : « elle revêt pour chacun une forme concrète dans la vie quotidienne à travers une série de choix, qui allient état de vie (mariage, ministère ordonné, vie consacrée, etc.), profession, modalité d’engagement social et politique, style de vie, gestion du temps et de l’argent, etc. ».
Dans le cadre de cette réflexion de longue haleine, nous sommes invités à créer, à développer et à redécouvrir des outils d’accompagnement et de discernement. Les exercices spirituels ignatiens sont, sans aucun doute, l’un de ces outils. Ils permettent aux jeunes, à partir de la foi et à l’écoute de l’Écriture et de la Tradition de l’Église, de faire un discernement vocationnel pour assumer les choix fondamentaux de la vie.
Dans un monde marqué par la rapidité et le changement, tout jeune chrétien devrait prendre le temps de s’arrêter et de souffler comme l’explique François-Xavier, l’un des participants : « C’est pour tous les jeunes, l’occasion de dire à la vie : attends un peu, laisse-moi souffler. Je vais m’assoir et écouter Dieu. Je reviendrai et je reprendrai ma course, et alors, je saurai pourquoi je cours et où je vais. C’est ce dont il s’agit, prendre le temps de parler avec Dieu, et de réfléchir à la mission que nous avons tous reçue. Parfois, la vie s’écoule vite, trop vite. Entre le métro, le travail, le portable, les informations ; Dieu nous appelle à faire une pause. Il nous invite à venir le visiter dans ce lieu de prière, ce paysage, ce silence, qui semblent avoir été créés à cette fin, accueillir les enfants de Dieu pour leur rappeler combien il les aime ».

Les exercices sont aussi une école de prière et de foi, une école pour contempler la vie du Christ et mesurer à quel point ma vie ressemble à la sienne : « Ces exercices spirituels ont été pour moi un bon moyen de me préparer à la Semaine Sainte. Grâce à ces trois méditations que nous avions par jour, j’ai pu profiter de ce silence qui me permettait de vivre pleinement ce cœur à cœur avec le Christ. Ces méditations m’ont permis de découvrir la foi sous différentes manières, à savoir : par les explications que nous avions avec le livre d’exercices spirituels de saint Ignace de Loyola (concernant notre vocation et cette importance d’avoir cette relation avec Dieu), par ces temps de silence qui nous permettaient de contempler et de méditer différents passages de l’Évangile et de chercher ce total abandon dans le Christ. Je rends grâce à Dieu pour ces trois jours de silence qui m’ont aidé à comprendre l’importance de la méditation de la Sainte Écriture et donc de la prière », écrit Geoffroy, le plus jeune participant du groupe.

Le cadre et la rencontre avec une communauté jeune et vivante ont été un élément important de ce temps fort selon les jeunes : « Le fait d’avoir passé cette retraite dans un noviciat m’a tout de suite permis d’entrer dans cette ambiance de prière. Nous avons aussi participé aux prières du matin avec les novices ainsi qu’aux messes et aux offices de la Semaine Sainte pour accompagner le Christ dans sa Passion et vivre la joie de la Résurrection tous ensemble ».

Selon le P. Roger Villegas, prédicateur et accompagnateur, tous les jeunes catholiques devrait faire cette expérience au moins une fois dans la vie : « Les jeunes ont été particulièrement touchés par l’expérience spirituelle forte (trois jours en silence, lecture au réfectoire, enseignements et longues périodes de réflexion tranquille, etc.), la lecture calme de la Parole de Dieu, la prise de recul, les clés de discernement pour rechercher la volonté de Dieu dans leurs vies, le cadre et sans doute la présence d’une communauté religieuse joyeuse et priante ». Du côté des jeunes, l’expérience est plus au moins la même : « Personnellement, je ne m’attendais pas à une expérience aussi forte, tout autant qu’éprouvante intellectuellement. Il n’est pas évident, lorsque l’on prend l’habitude d’une vie mondaine, d’entrer dans le silence de la prière et de la réflexion spirituelle, et pourtant, quel bien fou ! Plus encore que quiconque, j’invite les jeunes qui s’interrogent sur leur foi, qui ne savent plus vraiment où ils en sont, ceux qui se questionnent sur leur place dans la société, et ceux qui ne savent pas comment se réconcilier avec Dieu, à venir vivre ce que j’ai vécu ici. Et à leur tour, je les invite à accepter d’être touchés par la grâce, elle en vaut la peine ! »

Et pour que vous puissiez vivre la même expérience, voici les dates d’exercices spirituels proposés pour les jeunes en 2017-2018 :

  • Jeunes hommes : 31 octobre au 4 novembre 2017
  • Jeunes filles : 26 au 28 janvier 2018
  • Jeunes pros : 16 au 18 mars 2018

Pour plus d’information : P. Roger Villegas, LC rvillegas@legionaries.org

 

Prière

 

Donne-moi ta lumière pour discerner

Mon Dieu,

Ce que je veux, je ne le fais pas, et je fais ce que je ne veux pas.

Je reporte toujours tout, et je n’arrive pas à me décider.

A chaque fois, c'est trop tard, et c'est déjà décidé,

sans que j’aie décidé moi-même.

Je ne mène pas ma vie, mais je me fais mener comme au bout d’une laisse

et je ne sais pas par qui, ni où je suis mené.

Donne-moi, je t’en supplie, ton Esprit Saint, ta lumière pour discerner :

L’essentiel du secondaire

Le bien du mal

La vérité du mensonge

Le vrai du faux

La sensation du sentiment

Toi, mon Dieu, du dieu que je me fabrique

Ta voix des autres voix

Ta gloire de la pompe de l’adversaire

Ce qui sert ton royaume de ce qui lui fait obstacle

Ce qui m’unit à toi de ce qui me sépare de toi

Ce que je possède de ce qui me possède

Ton jugement de ma propre appréciation

Ta miséricorde de tout ce qui me rapetisse

Ta constance de l’endurcissement de mon cœur

L’impérissable du périssable

Le dernier de l’avant-dernier

Et le ciel que tu me donnes de celui que je me fabrique.

Je rejette les voix qui veulent me faire croire que l’on ne peut pas en distinguer une parmi les autres.

Accorde-moi la bonne volonté et la capacité, la force, la confiance, la fidélité, de bien me décider, et de faire le choix de la mission que tu m’as confiée, qui avec les miens, vers toi nous conduit tout droit.

Amen.

Mots-clés: Jeunes, Actualité

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Jeunes