Vous êtes ici

Accueil

Les consacrées de Regnum Christi à Magdala en Galilée

Mis à jour le 17 juin 2016 à 16:33Publié le 06 juin 2016 à 14:55

Les consacrées de Regnum Christi ont commencé leur apostolat en Terre Sainte en septembre 2014. Après plusieurs mois d'évangélisation, elles nous livrent leurs témoignages.

« Duc in Altum » (Lc 5, 4)

Les consacrées de Regnum Christi sont arrivées en Terre Sainte en 2004 et elles travaillent  dans la ville de Magdala depuis 2014. Fin octobre 2014, elles se sont installées dans une maison neuve de Magdala, au bord du Lac de Galilée. Les ruines d'une ancienne maison ont servi de fondation et de structure pour cette construction. Actuellement, Jennifer Ristine et Christiane Esser, qui font partie de la communauté de Jérusalem, y habitent. Récemment Celine Kelly a reçu un changement de mission pour participer au travail de Magdala et elle fera partie de cette communauté au deuxième semestre de cette année.

Christiane Esser partage avec nous l’expérience de son apostolat :

« L’apostolat à Magdala est surtout l’évangélisation par les visites du site archéologique et l’attention personnelle. Quand je dis évangélisation, je me réfère aux personnes qui viennent du monde entier, catholiques ou non catholiques. Un tour de notre site archéologique prend entre dix minutes et une heure. Cela dépend de l’horaire du groupe et des personnes qui demandent des explications. La visite est l’occasion de transmettre l’Évangile, surtout aux groupes de juifs, car pour bon nombre d’entre eux c’est la première fois qu’ils pénètrent dans un lieu chrétien.

Tous viennent à Magdala dans l’idée de voir la synagogue du premier siècle qui se trouve sur ce site, puis ils veulent découvrir les autres richesses de ce lieu. Pour cela, ils entrent aussi dans notre chapelle Duc in Altum où ils se sentent touchés. Ils s’étonnent, ils s’émerveillent et beaucoup sont émus jusqu’aux larmes. Vraiment, c’est impressionnant de voir pleurer un juif en écoutant le Nouveau Testament et en se rendant compte que le christianisme est plus beau qu’il ne le pensait, et d’entendre un guide déclarer que ce site est le plus important de toute la Galilée ; cela fait beaucoup réfléchir.

La visite de Duc in Altum nous permet de commenter les Évangiles aux juifs, car nous leur expliquons simplement l’art, les mosaïques et les icônes qu’ils observent. Mais pour interpréter une mosaïque de la résurrection de la fille de Jaïre, cela nécessite un petit rappel de l’histoire de l’Écriture. Même avec les groupes de chrétiens ou de catholiques, beaucoup ne connaissent pas les Écritures ou bien ils ont des doutes ou des questions à propos de leur foi.

Le programme des volontaires nous permet aussi d’évangéliser parce que nous recevons des volontaires de nombreux pays qui ne sont pas tous catholiques. Pour les volontaires nous sommes comme des mères spirituelles, des sœurs et des formatrices. Il me semble que la façon la plus facile d’exprimer cet apostolat est de dire que je me sens en mission avec Jeunesse et Familles Missionnaires. Nous vivons beaucoup avec eux et les soutenons spirituellement.

Cet apostolat comprend un peu de tout, c’est un projet qui se développe encore. Il y a la possibilité de créer quelque chose de nouveau, de rêver et de voir la direction où Dieu veut nous entraîner. Aujourd’hui nous soutenons ce projet principalement par la prière et le témoignage de la vie consacrée, accueil et évangélisation des pèlerins, accueil et évangélisation des volontaires, et logistique. Le seul fait de notre présence permet aux pélerins de s’approcher pour poser des questions sur l’édifice, et ensuite ils veulent en savoir plus sur notre vie ».

 

Jennifer Ristine est chargée du Visitor Center de Magdala, elle forme les guides, dirige les visites du parc archéologique et s’occupe du développement du projet de l'Institut Magdalena (projet pour la promotion de la dignité de la femme ici).

Elle déclare :

« Magdala a été un lieu de croissance spirituelle, humaine et culturelle. Cette dernière année et demie j’ai été aidée par la relecture et la prière des Écritures Saintes sur le lieu où Jésus a cheminé, donné ses prédications et guéri tant de personnes. Bien que ce soit un lieu différent culturellement j’ai appris que le cœur humain est le même. Les gens veulent être respectés dans leurs propres croyances et cultures, ils veulent former des relations et des amitiés véritables. Grâce à l’organisation de nos deux premières conférences pour l’Institut Magdalena, qui promeut la dignité de la femme, j’ai pu connaître la grandeur du cœur des femmes chrétiennes, juives, musulmanes et bédouines. Les surprises et trésors que nous expérimentons grâce à cette mission à Magdala sont sans fin ».

Mots-clés: Regnum Christi, Actualité

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Regnum Christi