Vous êtes ici

Accueil

Le Saint-Siège approuve les Constitutions des Légionnaires du Christ

Mis à jour le 03 novembre 2014 à 08:33Publié le 01 novembre 2014 à 21:30

Rome, le 1er novembre 2014. Le P. Eduardo Robles-Gil, supérieur général de la congrégation des légionnaires du Christ, vient d’annoncer dans une lettre que le Saint-Siège a approuvé les nouvelles constitutions de la Légion du Christ.

L’approbation est datée du 16 octobre ; elle est signée par Mgr José Rodriguez Carballo, O.F.M., et par le P. Sebastiano Paciolla, O. Cist., respectivement secrétaire et sous-secrétaire de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique. Les nouvelles constitutions sont entrées en vigueur.

Après les graves révélations concernant le fondateur des légionnaires du Christ, le Pape Benoît XVI avait mandaté une visite apostolique auprès de la congrégation pour vérifier en quoi la personnalité du fondateur avait pu répercuter sur l’organisation ou la formation des membres.

L’approbation des constitutions marque l’accomplissement de l’objectif principal du processus de renouveau démarré en 2010 par le Pape émérite Benoît XVI et poursuivi par le Pape François par l’intermédiaire de leur Délégué, le Cardinal Velasio De Paolis. Le nouveau texte des constitutions est le résultat d’un travail de consultation et de réflexion qui a duré trois ans : tous les religieux légionnaires du Christ ont eu l’occasion de participer et de contribuer en préparation du Chapitre Général Extraordinaire qui s’est tenu en janvier et février 2014.

Les principales tâches du processus de renouveau étaient :

  • d’éclaircir le charisme
  • de simplifier et de réduire les normes
  • d’assurer un exercice de l’autorité participatif et conforme au Droit Canonique
  • de réformer le cursus de formation des religieux légionnaires du Christ : garantir la responsabilité de chacun d’accomplir son propre discernement vocationnel et protéger la libre séparation entre le for interne et le for externe.

Le P. Robles-Gil affirme dans sa lettre : « Nous avons maintenant dans nos mains le texte de nos Constitutions qui décrit pour chacun de nous la façon spécifique de vivre la vie religieuse au  sein de la Légion. C’est donc le chemin qui nous guide vers la sainteté et la fécondité apostolique au service de l’Église et des hommes ».

Les constitutions d’une congrégation religieuse contiennent les normes fondamentales qui gardent et protègent la vie et le développement de son charisme. On y retrouve les normes essentielles concernant l’identité et la mission de la congrégation, son gouvernement et ses règles de vie ; l’entrée et la formation des membres ; l’objet des vœux religieux de pauvreté, chasteté et obéissance.
Dans les constitutions, il s’agit d’harmoniser les éléments spirituels et juridiques sans trop multiplier les normes. Les constitutions sont approuvées par l’autorité ecclésiastique compétente. Dans le cas de la Légion du Christ, qui est une congrégation de droit pontifical, l’approbation est donnée par la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique, dicastère du Vatican qui s’occupe des congrégations religieuses de droit pontifical.

Quelques caractéristiques des nouvelles Constitutions

Simplification et réduction des normes. Dans le but de faciliter la distinction de fond entre les aspects essentiels et secondaires de la vie de la Congrégation et pour permettre une meilleure adaptation aux circonstances concrètes (temps et lieux), beaucoup de chapitres, articles et numéros ont été éliminés. De 872 articles, les Constitutions sont passées à en contenir 235.

Charisme. Jean-Paul II explique dans Vita Consecrata (n° 93) que le charisme d’un institut religieux rend présent dans l’Église un aspect de l’unique mystère du Christ. Ainsi s’établit une relation particulière à Dieu et, de cette relation, naît une spiritualité : par rapport aux membres, la spiritualité entraîne le style de vie et de communion ; par rapport au monde, elle détermine la mission.
Le Concile Vatican II affirme à propos des charismes : « C’est à ceux qui ont la charge de l’Église de porter un jugement sur l’authenticité de ces dons et sur leur usage bien ordonné. C’est à eux qu’il convient spécialement, non pas d’éteindre l’Esprit, mais de tout éprouver pour retenir ce qui est bon (cf. 1 Th 5, 12.19-21) » (Lumen Gentium, n° 12).

Le nouveau texte des constitutions présente en résumé la spiritualité et la mission de la congrégation dans les articles 1 à 4, en particulier dans l’article 4 :
4. Dans sa mission de former des apôtres, des leaders chrétiens au service de l’Église, les légionnaires rendent présent le mystère du Christ qui réunit autour de lui les Apôtres, leur révèle l’amour de son cœur, les forme et les envoie pour travailler avec lui à l’instauration de son Règne (cf. Mc 3,13-14 ; Mt 10,5-10 ; Mt 28,18-20). Aussi :
1° Ils encourageront la plénitude de la vocation baptismale en cherchant la croissance spirituelle, la formation intégrale et la projection apostolique d’hommes et de femmes - notamment des membres de Regnum Christi - qui soient appelés à développer et exercer leur responsabilité au service de Jésus-Christ, lui qui transforme la vie personnelle, familiale, professionnelle et sociale de tous les hommes ;
2° Avec eux, ils établiront des institutions et ils entreprendront les actions qui contribuent le mieux en profondeur et en extension à construire le Règne du Christ dans la société et à répondre ainsi aux besoins de l’Église universelle et particulière, en communion avec ses Pasteurs et selon le charisme propre ;
3° Ils exerceront leur ministère pastoral principalement dans les domaines de l’annonce de la foi, de l’éducation, de l’évangélisation de la famille, de la culture et des moyens de communication sociale, de l’animation des groupes de jeunes, de la formation des prêtres, de la promotion de la justice, de la charité et de la solidarité auprès des plus nécessiteux ; ainsi que dans l’accompagnement spirituel et la formation des membres de Regnum Christi.

L’exercice de l’autorité. La structure de gouvernement et le mode d’exercice de l’autorité au niveau général, provincial et local suivent mieux les dispositions du Code de Droit canonique :

  • chaque supérieur exerce son autorité de manière personnelle en évitant la multiplication des charges intermédiaires
  • limite de durée des mandats des supérieurs et changement des charges aux temps établis
  • consultation à la communauté avant la nomination des supérieurs
  • le supérieur n’est pas le simple représentant d’une autorité supérieure, mais le responsable d’une communauté réunie au nom du Christ
  • décentralisation de l’autorité du supérieur général vers le niveau provincial
  • importance et mission des conseils pour assister et modérer l’exercice de l’autorité des supérieurs à tous les niveaux et pour que ces derniers aussi puissent rendre des comptes.

Liberté de conscience. Des directeurs spirituels et confesseurs qui ne soient pas les supérieurs de la Congrégation doivent être mis à la libre disposition des religieux. Le for interne et le for externe sont clairement distincts.

Formation. Chaque religieux est responsable de discerner sa propre vocation et d’opter librement pour elle. Les règles de vie ont un sens et une valeur tout en devant être accompagnées par l’éducation de la liberté ; ces règles de vie religieuse sont graduelles et adaptées aux étapes de formation, à l’âge des religieux et à leurs circonstances particulières.

Insertion dans l’Église locale. « Les légionnaires, dans leurs différentes tâches apostoliques, rejoignent la pastorale de l’Église particulière » (n° 5).

Relation avec le Mouvement Regnum Christi. Le Chapitre Général de la Légion du Christ et les Assemblées Générales des consacrés et consacrées de Regnum Christi ont exprimé leur désir d’unité à l’intérieur du Mouvement Regnum Christi. Le processus pour parvenir à la configuration canonique du Mouvement Regnum Christi est en cours, avec la collaboration de l’Assistant Pontifical, le P. Gianfranco Ghirlanda, S.J. Aussi, les articles qui abordent la relation de la Légion avec Regnum Christi (n° 1.2 ; 16 ; 112 ; 130.2) ne sont pas approuvés avant d’arriver à une législation canonique définitive de tout le mouvement Regnum Christi. La conclusion de tout le processus est prévue pour le Chapitre Général de 2020 (informations sur le processus de configuration canonique de Regnum Christi sur le site internet www.rcstatutes.org).

Etapes de la révision des Constitutions (2010-2014)

Les Constitutions nouvellement approuvées sont la sixième version approuvée par les autorités ecclésiastiques :

  • 1. 1948, en tant que congrégation de droit diocésain
  • 2. 1965 : par le Decretum Laudis, la congrégation devient de droit pontifical
  • 3. 1970 : fruit de la révision demandée à toutes les congrégations par le Concile Vatican II
  • 4. 1983
  • 5. 1994 : quelques amendements au texte de 1983
  • Le 1er mai 2010, la salle de presse du Saint-Siège informe que le Pape Benoît XVI va nommer un délégué et une commission pour l’étude des Constitutions.
  • Le 16 juin 2010, le Pape Benoît XVI nomme Mgr Velasio De Paolis son délégué pour gouverner en son nom la Légion du Christ.
  • Le 9 juillet 2010, le Cardinal Secrétaire d’Etat du Vatican affirme que la tâche principale du Délégué Pontifical sera d’initier, d’accompagner et de réaliser la révision des Constitutions à laquelle tous les membres de l’Institut devront participer.
  • Le 5 décembre 2010, le Délégué Pontifical établit la Commission Centrale pour la révision des Constitutions. Cette commission sera élargie de deux membres légionnaires du Christ de plus en 2012.
  • De janvier 2011 à juin 2013 ont lieu des réunions communautaires de réflexion, d’étude et de révision du texte des constitutions.
  • A partir de janvier 2013, on commence à réviser la proposition de texte qui résulte de ce processus conformément aux numéros 578 et 587 du Code de Droit Canonique et aux indications du Délégué Pontifical.
  • En juin 2013, on présente à la Congrégation le nouveau texte. Dans le courant de l’été se tiennent les assemblées provinciales et elles envoient leurs suggestions pour la considération du Chapitre Général.
  • Le chemin parcouru jusque-là est confirmé par le Pape François dans une lettre au Cal Velasio de Paolis le 19 juin 2013. Le Pape lui demande qu’à la fin du Chapitre Général Extraordinaire qu’il devra présider en tant que Délégué Pontifical, on lui présente les Constitutions en vue de l’approbation.
  • Le Chapitre Général Extraordinaire se tient en janvier et février 2014 à Rome. A la fin du Chapitre, on présente au Saint-Siège le nouveau texte en vue de son approbation.
  • Dans une lettre du 11 juin 2014, la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique (CIVCSVA) présente des indications et observations sur le texte proposé.
  • Le 9 octobre 2014, le Supérieur Général de la Légion du Christ remet à la (CIVCSVA) le texte modifié d’après les observations reçues.
  • Le 16 octobre 2014, le Secrétaire de la CIVCSVA signe la lettre d’approbation du nouveau texte constitutionnel de la Congrégation des Légionnaires du Christ.

Vous trouverez plus d'informations sur nos sites internet

Deux textes du Magistère de l’Église concernant les règles de vie des congrégations et les charismes :

Code de Droit Canonique, n° 587 :

Can. 587 – § 1. Pour protéger plus fidèlement la vocation propre et l'identité de chaque institut, le code fondamental ou constitutions de chaque institut doit contenir, outre les points à sauvegarder précisés au can. 578, les règles fondamentales concernant le gouvernement de l'institut et la discipline des membres, l'incorporation et la formation des membres ainsi que l'objet propre des liens sacrés.
§ 2. Ce code est approuvé par l'autorité compétente de l'Église et ne peut être modifié qu'avec son consentement.
§ 3. Dans ce code, les éléments spirituels et juridiques seront bien harmonisés ; mais les règles ne doivent pas être multipliées sans nécessité.
§ 4. Les autres règles établies par l'autorité compétente de l'institut doivent être réunies de façon appropriée dans d'autres codes ; elles peuvent cependant être révisées et adaptées convenablement d'après les exigences de lieux et de temps.

Concile Vatican II, Lumen Gentium, n° 12 :

Mais le même Esprit Saint ne se borne pas à sanctifier le Peuple de Dieu par les sacrements et les ministères, à le conduire et à lui donner l’ornement des vertus, il distribue aussi parmi les fidèles de tous ordres, « répartissant ses dons à son gré en chacun » (1 Co 12, 11), les grâces spéciales qui rendent apte et disponible pour assumer les diverses charges et offices utiles au renouvellement et au développement de l’Église, suivant ce qu’il est dit : « C’est toujours pour le bien commun que le don de l’Esprit se manifeste dans un homme » (1 Co 12, 7). Ces grâces, des plus éclatantes aux plus simples et aux plus largement diffusées, doivent être reçues avec action de grâce et apporter consolation, étant avant tout ajustées aux nécessités de l’Église et destinées à y répondre. Mais les dons extraordinaires ne doivent pas être témérairement recherchés ; ce n’est pas de ce côté qu’il faut espérer présomptueusement le fruit des œuvres apostoliques ; c’est à ceux qui ont la charge de l’Église de porter un jugement sur l’authenticité de ces dons et sur leur usage bien ordonné. C’est à eux qu’il convient spécialement, non pas d’éteindre l’Esprit, mais de tout éprouver pour retenir ce qui est bon (cf. 1 Th 5, 12.19-21).

Pour tout renseignement supplémentaire, merci beaucoup de vous adresser au P. Benjamín Clariond, LC au 00 39 329 901 6609 ou par mail.

Carina Whitman
Responsable de communication Regnum Christi France

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Légionnaires du Christ