Vous êtes ici

Accueil

Le premier prêtre légionnaire du Christ hongrois

Mis à jour le 23 janvier 2012 à 10:19Publié le 21 janvier 2012 à 00:00
  • P. Tamás bénit ses parents
  • Procession de sortie
  • P. Tamás entouré de parents, amis et paroissiens

Fejéregyházi. On raconte qu’au séminaire, celui qui était capable de prononcer correctement le nom de famille du frère Tamás était dispensé de vaisselle toute l’année… En fait, chacun prenanit sagement son tour.

Le frère Tamás Fejéregyházi – n’essayez pas de le prononcer – est né le 28 août 1978 à Budapest. De la fin du communisme, il se souvient qu’on arrêtera de chanter l’hymne soviétique à l’école et qu’il ne sera plus si mal vu d’aller au catéchisme.
A 17 ans, il découvre la joie de croire à Taizé. « C’était en plein pendant la guerre des Balkans ; en voyant prier ensemble des jeunes croates, serbes et bosniaques, j’ai compris que Dieu est capable de créer l’unité là où les hommes ont semé la division et la haine (…). Puis, en regardant la Croix, j’ai senti que le Christ m’appelait au style de vie qu’il avait choisi pour lui-même, au don total ».

Grande émotion de participer à la première messe du jeune père Tamás, ordonné la veille à la basilique St Jean de Latran, avec 48 autres légionnaires du Christ. Il est accompagné par sa famille, ses formateurs et quelques-uns des frères qui étions avec lui depuis le noviciat d’Allemagne en 1998-1999.

Dans l’homélie, il nous remercie de notre présence. Il évoque aussi ceux qui n’ont pas pu aller jusqu’à Rome pour être avec lui. Mme Lucie N., allemande, l’a soutenu financièrement et spirituellement depuis plusieurs années. A 89 ans, elle lui a écrit au mois de novembre qu’elle ne pourrait malheureusement pas faire le voyage, bien qu’elle en « meure d’envie ».
Notre jeune prêtre hongrois s’émerveille de la coïncidence providentielle : il célèbre justement sa première messe le 13 décembre, fête de sainte Lucie. Il continue : « Finalement, elle a pu être des nôtres… elle nous regard du Ciel ». Sa bienfaitrice est partie quelques jours auparavant. Elle a pu réaliser son rêve : elle était la plus présente d’entre nous à la première messe du père Tamás.

Notre jeune prêtre, le premier légionnaire du Christ hongrois à être ordonné prêtre, est envoyé en mission à quelques kilomètres de chez lui. A Budapest, la Légion du Christ et le mouvement Regnum Christi dirigent un établissement scolaire catholique de 430 élèves, plusieurs groupes de jeunes et un centre spirituel.

P. Thomas Brenti, LC

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Légionnaires du Christ