Vous êtes ici

Accueil

Jésus peut-il s’adresser à moi ?

Mis à jour le 18 février 2017 à 10:34Publié le 15 février 2017 à 08:22

Extrait du Chapitre 3 Dieu parle-t-il ? du livre « Questions brûlantes sur Dieu » d'Emanuelle Pastore

 

 

Par la foi, le chrétien sait que Jésus pose à chaque instant son regard sur lui. Voyons Zachée qui nous est présenté dans l’évangile selon saint Luc.

 

Jésus traversait la ville de Jéricho. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d'impôts, et c'était quelqu'un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il n'y arrivait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et l'interpella : « Zachée, descends vite : aujourd'hui il faut que j'aille demeurer dans ta maison. » Vite, il descendit, et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un pécheur. » Mais Zachée, s'avançant, dit au Seigneur : « Voilà, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j'ai fait du tort à quelqu'un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd'hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d'Abraham. En effet, le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » Evangile selon Saint Luc 19,1-10

 

Zachée veut voir Jésus et n’a pas peur de faire le ridicule pour y parvenir. Le voilà sur un sycomore ! En fait, c’est Jésus qui le cherche du regard. Jésus va même plus loin, puisqu’il lui adresse la parole et s’invite chez lui. Zachée est surpris au plus haut point, il n’en revient pas, lui qui ne mérite pas spécialement la considération des juifs : il est collecteur d’impôts et est donc considéré comme un collaborateur de l’ennemi romain.  

Et pourtant, c’est Jésus qui le devance et s’invite dans sa maison. Zachée est heureux, on ne le reconnaît plus, il saute de joie. C’est une vraie conversion qui s’opère en lui. Il reconnaît publiquement ses torts et s’engage à réparer en rendant beaucoup plus qu’il n’a volé. C’est maintenant un autre homme. Voilà ce que fait la rencontre avec Jésus ! Elle nous transforme et nous tire vers le haut.

« Zachée, descends vite, aujourd’hui il faut que je demeure chez toi[1] », lui dit Jésus. Jésus semble pressé. C’est que lorsqu’un cœur le rencontre, le changement est imminent, la conversion n’attend pas. Zachée ne doute pas un instant et emmène Jésus chez lui, dans sa demeure. C’est en cela que consiste la conversion : « Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-même s'il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. »[2] Avec Jésus, notre vie porte ses plus beaux fruits. C’est ainsi que Zachée a trouvé la force de changer de vie.

Cela est rendu possible grâce à l’initiative directe de Jésus. Tout comme pour Zachée, Jésus connaît parfaitement notre cœur, notre vie, nos actions, nos désirs et il n’a qu’une vue sur nous : nous tirer vers le haut, nous attirer à lui, nous permettre de donner le meilleur de nous-mêmes. Jésus s’intéresse à toi avec une préférence et une prédilection indescriptibles. Il cherche à s’adresser à toi, c’est dans ta maison qu’il veut demeurer, mais pour le savoir encore faut-il que tu montes sur un sycomore pour pouvoir le voir et l’entendre te le dire…

 

  • Est-ce que je permets à Jésus de s’approcher de moi, par exemple en lui consacrant un moment chaque jour ?
  • Est-ce que je suis prêt à faire quelque effort pour lui permettre de m’interpeller, par exemple en entrant dans une église, en ouvrant ma Bible ou en allant parler à un prêtre ?

[1] Evangile selon saint Luc 19,5

[2] Evangile selon saint Jean 15,4

 

Mots-clés: Actualité