Vous êtes ici

Accueil

Jacinta Curran nommée provinciale des consacrées de Regnum Christi

Mis à jour le 24 février 2014 à 10:45Publié le 20 février 2014 à 20:14
  • Kinga Vadasz
  • Luly Clariond
  • Emanuelle Pastore

Rome, le 14 février 2014. Suite à une consultation de toutes les consacrées de la province qui ont fait leur vœux définitifs et avec l’accord de son conseil, la supérieure générale des consacrées, Gloria Rodríguez, a nommé le nouveau gouvernement de la province d’Europe occidentale et centrale.

Jacinta Curran est la nouvelle provinciale des consacrées de la province d’Europe occidentale et centrale, un territoire qui réunit l’Irlande, l’Allemagne, la Suisse et la Hongrie. Elle succède à Viviana Limón qui a été élue conseillère générale par l’Assemblée Générale en décembre dernier.

Kinga Vadász (Budapest, Hongrie) est nommée première conseillère, Luly Clariond (franco-mexicaine, en mission à Dublin en Irlande) deuxième conseillère, et Emanuelle Pastore (suisse, en mission en France) troisième conseillère pour une période de trois ans. Toutes quatre prendront leurs fonctions le 5 mars prochain.

Jacinta Curran vit depuis 10 ans en Espagne. Elle a d’abord été directrice de l’école « Highlands » à Séville. Récemment, à Madrid, elle a été élue conseillère provinciale des consacrées en Espagne.
Pour le site internet espagnol de Regnum Christi « LomásRC », elle a répondu à quelques questions et partage avec nous ce que signifie pour elle cette nouvelle responsabilité, la réaction de sa famille, ce qui est le plus important dans ce gouvernement à la tête duquel elle a été élue, ses attaches avec l’Espagne.

Jacinta est née à Dublin en 1960, elle a deux frères. Elle a étudié la psychologie au « University College » à Dublin. Elle a connu Regnum Christi quand elle avait 15 ans, au moment où elle faisait partie de l’ECyD. Elle s’est consacrée en 1979 et a commencé sa formation à Dublin, puis à Rome.

Dans la « ville éternelle », elle a été formatrice et c’est de là qu’elle est partie aux Etats-Unis pour fonder l’Académie « Overbrook » entre 1984 et 1989. Elle est retournée à Rome pour effectuer un Master au sein de l’Institut Jean-Paul II des études sur le mariage et la famille.
Après avoir terminé ses études, on lui a confié le poste de directrice de l’ institut irlandais à Mexico. Elle y est restée huit ans avant de vivre à à Vienne. Pendant cinq ans, elle avait la possibilité de découvrir de façon précise la manière de travailler des pays d’Europe centrale, expérience qui contribuera à l’aider dans sa nouvelle fonction de provinciale.
Elle a quitté l’Autriche pour l’Espagne. Après avoir vécu à Séville où elle a été directrice de l’école « Highlands », elle a été élue conseillère provinciale des consacrées en Espagne le 25 novembre 2012, et elle est restée à Madrid depuis.

Que signifie pour vous cette nomination comme provinciale des consacrées de Regnum Christi en Europe ?
Une invitation de Dieu à le servir et à servir le Mouvement d’une manière spéciale : en accompagnant les consacrées de cette province.

Quelle influence auront le processus de renouveau que vous avez vécu et les décisions que vous avez prises lors de votre Assemblée Générale sur ce nouveau gouvernement ?
Maintenant, avec les nouveaux statuts et Lineamenta qui ont émergé de notre réflexion sur notre mission et identité, mon travail impliquera beaucoup l’écoute de l’Esprit Saint pour ne pas agir de manière automatique, ni selon des schémas acquis, mais avec un esprit très évangélique et évangélisateur. Je ne vais rien « faire » mais « accompagner » mes sœurs dans leur travail et donner un éclat à l’identité de la consacrée de Regnum Christi.

Quels sont les principaux défis de la nouvelle fonction ?
Ce sont cinq pays, quatre langues, trois monnaies, deux fuseaux horaires, mais une seule famille. C’est cela le défi principal. Il me faudra connaître plus profondément les différentes réalités afin de pouvoir ainsi mieux accompagner chacune, ainsi que de chercher à favoriser la communion avec les Légionnaires, les consacrés et les laïcs.

De quoi vous réjouissez-vous le plus à l’avance ?
De me consacrer à servir, à soutenir, à accompagner mes sœurs consacrées de manière particulière et aussi mes frères légionnaires et les consacrés.

Qu’allez-vous regretter le plus ?
Les personnes en Espagne que j’aime tant et plus de 10 années pendant lesquelles je me suis sentie chez moi ; beaucoup de personnes sont entrées dans ma vie, et moi dans la leur. Je pense que je quitte l’Espagne enrichie par cette expérience bien que je ressente une certaine tristesse. Je les remercie beaucoup.

Comment votre famille a-t-elle réagi à l’annonce de cette nomination ?
Ma mère : « Ma fille, es-tu heureuse ? Si oui, je le suis aussi ! » Que pouvais-je demander de plus ? Ils sont heureux parce que, si Dieu le veut, je les verrai plus. Je n’ai jamais travaillé dans mon pays et nous avons enduré de longues séparations. Maintenant que je suis en Europe, nous allons pouvoir y remédier.

Quand vous rendrez-vous dans votre nouvelle province ?
Je pars le 20 février à Rome pour une réunion avec d’autres provinciales et le conseil général. Le 5 mars, je viendrai à Paris qui sera mon lieu de résidence même si je vais beaucoup voyager. Le mercredi des Cendres est un jour parfait pour commencer une nouvelle mission !

Lorsqu’il y a un changement de provinciale, les membres de son conseil changent-ils également ?
Dans mon cas, le gouvernement ne change pas, j’ajoute seulement un membre, Emanuelle Pastore, afin de mieux répondre aux différentes réalités. Les membres du conseil doivent compléter la personnalité de la provinciale et doivent être capables de travailler en équipe. C’est pour cela que dans certains cas le gouvernement change également lorsqu’il y a une nouvelle nomination. Je suis donc heureuse de pouvoir continuer avec le conseil qui existe car il va pouvoir m’apporter sa précieuse expérience et Emanuelle va beaucoup nous aider grâce à sa connaissance de la France, car c’est le seul pays au sein duquel je n’ai aucune expérience.
Luly Clariond et Kinga Vadász (les 2 autres conseillères provinciales) restent dans leurs centres (respectivement Dublin et Budapest). C’est une province qui fonctionne si bien que nous n’avons pas besoin d’être ensemble. Nous aurons des réunions virtuelles et nous nous rencontrerons plusieurs fois par an lorsque je viendrai les voir dans leurs villes. Emanuelle, quant à elle, continuera à vivre à Paris où elle garde ses activités.

Cinq pays… et quatre langues, que cela vous apporte-t-il ?
Je parle plusieurs langues : anglais et espagnol. J’ai vécu 5 ans à Vienne et j’ai appris l’allemand, mais je vais devoir réviser car cela fait presque 10 ans que je ne l’ai pas parlé. J’ai étudié le français à l’école, et je dois être plus que « rouillée », être à Paris me donnera l’occasion de le retravailler. Je comprends aussi l’italien, mais quand je veux répondre, je parle en allemand… je crois que le disque dur est trop plein !

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Regnum Christi

Consacrées