Vous êtes ici

Accueil

Formation des prêtres au sein de la congrégation

Mis à jour le 17 juin 2014 à 12:39Publié le 17 juin 2014 à 11:53

A l’issue du Chapitre Général qui a eu lieu à Rome en février dernier, les pères capitulants ont publié les réflexions des commissions dans des communiqués et décrets que nous vous présentons au fil des prochains numéros de notre newsletter. Nous espérons ainsi partager avec vous les points de notre charisme et de notre vie qui nous tiennent à cœur. Dans notre chronique « Écrits du Chapitre Général » inaugurée dans le numéro de Pâques, nous relatons ici le communiqué concernant le parcours de formation des légionnaires du Christ.

La congrégation des légionnaires du Christ aspire à « former des apôtres, leaders chrétiens au service de l’Église »1. Un« des thèmes les plus importants du Chapitre » comme le constate le communiqué du Chapitre Général, a donc été « la formation du légionnaire, puisqu’il est un élément indispensable pour mieux faire face à cette prochaine étape de renouveau de la congrégation ».
Le communiqué est divisé en cinq parties : introduction ; analyse de la situation actuelle de la formation d’un légionnaire du Christ ; formation à la lumière du charisme de la congrégation (et quelques aspects de la formation intégrale) ; itinéraire formatif d’un légionnaire du Christ ; enfin, quelques recommandations pour le nouveau gouvernement de la Légion. Voyons brièvement le contenu de ces cinq parties.

Analyse de la situation actuelle de la formation d’un légionnaire du Christ

On constate, en premier lieu, une crise de formation et d’éducation dont souffre tout le monde occidental, dont l’Église et la Légion. La sécularisation, la dissolution de la famille et le relativisme sont quelques aspects de ce que le Pape Benoît XVI a appelé une « urgence éducative », difficulté de plus en plus aiguë à transmettre les vraies valeurs aux nouvelles générations.
En ce qui concerne spécifiquement la congrégation, les pères du Chapitre ont reconnu l’exigence dont la Légion a toujours fait preuve dans la formation intégrale de ses membres et les fruits positifs de cette formation : le zèle apostolique, l’esprit de sacrifice, le sens de l’obéissance, etc. En même temps, ils ont constaté quelques lacunes qu’il faudra corriger. Entre autres, on souligne la nécessité d’un discernement vocationnel plus sérieux et serein et d’une formation de la responsabilité mûre et adulte entre tous les membres de la congrégation. On a aussi parfois constaté, au sein de la congrégation, une insistance trop stricte sur l’application des règles, sans discernement en fonction de leur importance et de leur hiérarchie. Il faudra aussi se prémunir d’un certain activisme qui a atteint quelques membres de la congrégation.

La formation à la lumière du charisme de la congrégation

Évidemment, la formation doit aider le membre de la congrégation à atteindre la plénitude de son identité charismatique : dans le cas d’un légionnaire du Christ, cette identité se trouve dans la personne d’un prêtre religieux qui, ayant fait expérience de l’amour du Christ, ressent l’urgence de centrer son existence en lui, vivre une charité authentique et annoncer avec passion l’amour de Dieu aux hommes que le Seigneur lui confie.
Les aspects principaux de la formation intégrale que cette identité doit impliquer sont bien tracés par les pères du Chapitre. Ils ont tout d’abord insisté sur deux principes qui doivent toujours éclairer la formation du légionnaire : le principe de la « progression constante »2 et le principe de la formation comme « accompagnement », dans un climat de confiance entre celui qui doit se former et son formateur.
Dans le domaine de la formation spirituelle, le document souligne la valeur de la priorité de la grâce et de la prière dans la vie du légionnaire. Cette recommandation, qui se trouve aussi dans d’autres documents du communiqué, reflète un souci exprimé par plusieurs pères pendant le Chapitre de maintenir le bon équilibre entre grâce et volonté ; ce dernier étant un des aspects importants dans la spiritualité ignacienne que, dans ses grandes lignes, la congrégation avait adopté. Ce n’est pas une question de mettre de côté la formation de la volonté et de l’effort, si nécessaire, mais de trouver le bon équilibre entre l’effort humain et la confiance en l’action de Dieu. Dans ce sens, le document met aussi l’accent sur le caractère militant du légionnaire, qui est, pour ainsi dire, l’autre face de la physionomie spirituelle du légionnaire du Christ.
Dans le domaine de la formation humaine, les pères invitent les légionnaires à fonder cette formation sur l’imitation de l’humanité du Christ, à « chercher à refléter, dans la mesure du possible, la perfection humaine, qui resplendit dans le Fils de Dieu fait homme et qui transparaît avec une singulière efficacité dans ses attitudes avec les autres »3. En ce sens, les pères suggèrent un plus grand effort dans la formation affective des légionnaires et également, dans la formation du sens de la responsabilité qui est fruit de la maturité humaine.
Le document parle aussi de la formation de l’apôtre. Les pères proposent que les légionnaires soient formés, dès les premières instances de l’itinéraire formatif, comme des futurs apôtres, capables de travailler ensemble avec les membres laïcs du mouvement Regnum Christi4 et les autres laïcs que le Seigneur met sur leur chemin. Pour pouvoir être un apôtre compétent dans le monde d’aujourd’hui, on invite les légionnaires à s’efforcer d’obtenir aussi une formation intellectuelle solide, profonde, et spécifique.
Finalement, le document touche le thème de la formation permanente. Les pères soulignent ce critère de formation, qui, s’il a bien toujours été présent dans l’itinéraire formatif du légionnaire, a été aussi parfois laissé de côté à cause des urgences du ministère.

Itinéraire de formation d’un légionnaire du Christ

Pour obtenir la formation nécessaire, il est indispensable d’avoir un programme de formation réaliste et efficace, qui répond en même temps aux idéaux de la formation et aux contraintes d’une période limitée du temps de formation. Ici, les pères du Chapitre ont choisi de ne pas s’appliquer à l’élaboration détaillée du nouveau programme de formation5, mais de suggérer une étude approfondie sur les différentes traditions de la congrégation. Néanmoins, ils ont proposé un changement concret : que la durée des vœux temporaires soit augmentée à deux périodes de quatre ans, au lieu de deux périodes de trois ans, afin de promouvoir un discernement plus profond tant de la part des membres que de la part des formateurs de la congrégation.

Recommandations pour le nouveau gouvernement de la Légion

Le document s’achève avec quelques recommandations que les pères du Chapitre ont présentées au nouveau gouvernement de la Légion. Il est intéressant de noter que les conseils vont de pair avec les soucis principaux soulevés pendant tout le Chapitre et montre une réelle volonté de la part de la congrégation d’instaurer le renouveau et la purification qui lui a été demandé par l’Église au commencement de son processus de révision. Les recommandations principales sont : l’élaboration du nouveau programme de formation (Ratio Institutionis) ; un programme de formation des supérieurs et des formateurs ; le renouvellement des centres vocationnels (petits séminaires) de la congrégation ; une réévaluation des programmes des études humanistiques et des noviciats ; enfin, l’emploi adéquat de la psychologie dans la formation et le discernement des légionnaires.
Dans l’Évangile de saint Jean, chapitre 6, Jésus dit : « C’est l’esprit qui fait vivre, la chair n’est capable de rien ». Et saint Paul ajoute (2 Cor, 3:6) : « La lettre tue, mais l’Esprit donne la vie ». Prions l’Esprit Saint afin que la formation du légionnaire, si bien exprimée par les pères du Chapitre, puisse trouver une authentique application dans la vie des légionnaires du Christ.

P. Bruce Wren, LC
Recteur de l’École Apostolique de Méry-sur-Marne

1.Texte des nouvelles constitutions proposé au Saint-Siege
2.Dans des autres documents de l’Église on parle également de la « formation permanente ».
3.Saint Jean-Paul II. Exhortation Apostolique « Pastores Dabo Vobis », 43.
4.Famille spirituelle des pères légionnaires du Christ.
5.Le programme de formation dans une congrégation ou un ordre religieux se nomme (en latin) la « Ratio Institutionis », qui est, selon l’Exhortation Apostolique Vita Consacrata 68 : « un projet de formation inspiré du charisme fondateur, qui présente de manière claire et dynamique le chemin à suivre pour assimiler pleinement la spiritualité de l’Institut ».

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Légionnaires du Christ

Assemblées Générales de Regnum Christi, Chapitre Général des Légionnaires du Christ et processus de révision des statuts de Regnum Christi