Vous êtes ici

Accueil

Fêtes pascales : Connais-tu la date de ton baptême ?

Mis à jour le 24 mai 2014 à 09:57Publié le 23 avril 2014 à 10:20

Récemment, le Pape a demandé à des pèlerins s’ils connaissaient la date de leur baptême. Il a affirmé que c’était important de le savoir car c’était un second anniversaire. « Le premier anniversaire est celui de la vie et le second celui de l’Église : c’est le jour de naissance au sein de l’Église. »

Nous pouvons nous demander pourquoi la date de notre baptême est si importante et quelle richesse renferme ce sacrement.

Les sacrements sont des signes visibles d’une réalité invisible. Il est très difficile à notre nature humaine de comprendre ce qui est invisible à nos yeux. Jésus lui-même a décidé de s’incarner en réalisant que sa divinité deviendrait ainsi beaucoup plus concrète pour nous. C’est pourquoi les sacrements ont été institués par le Christ pour aider les chrétiens à sentir la présence de Dieu et de sa grâce. Le baptême est l’un des sacrements de l’initiation chrétienne. Il ouvre la porte aux autres sacrements de la vie chrétienne et c’est un sacrement qui imprime sa marque, c’est-à-dire qu’il constitue une garantie de la protection divine, un caractère indélébile et c’est pourquoi on ne le reçoit qu’une fois dans sa vie.

« Baptiser » veut dire « immerger » dans l’eau. Celui qui est baptisé se plonge dans la mort du Christ et ressuscite avec lui, il se transforme en « fils de lumière ». Nous naissons tous avec le péché originel et le baptême nous libère du pouvoir du malin et nous transporte vers le règne de la liberté des enfants de Dieu.

Il est cependant important de tenir compte que le baptême non seulement pardonne le péché originel mais encore nous fait participer à la vie de Dieu dans notre âme. Grâce au baptême, Dieu vient habiter en nous et nous permet de nous incorporer à lui et à son Église. Cette présence de Dieu en notre âme est ce qui nous permet de le rencontrer au milieu des différentes réalités de la vie et de lui ressembler toujours plus. C’est un commencement de projet de vie avec Dieu. Nous recevons la foi, l’espérance et la charité et les dons de l’Esprit Saint, un très grand appui pour notre vie avec Dieu.

D’un autre côté, le baptême est le fondement de la communion avec les autres chrétiens. Grâce à ce sacrement nous devenons « prochains », « frères » dans la foi. Cela nous porte à penser que ce n’est pas seulement la vie avec Dieu mais aussi avec les autres pèlerins qui, près de nous, cheminent et cherchent aussi Dieu. Ensemble avec les autres baptisés, nous formons la famille des enfants de Dieu. Cela représente une grande force, mais aussi une responsabilité. Cela nous aide à percevoir que d’autres luttent à nos côtés, en nous apportant un grand appui. De plus nous pouvons leur apporter un appui par notre vie.

La grâce de notre baptême nous pousse également à partager la foi. Tout l’effort de l’Église pour stimuler la nouvelle Évangélisation suit le fait que tous les chrétiens ont conscience de leur vocation missionnaire, de l’importance de leur vie pour transmettre la foi. Ils vivent unis au Christ au moyen de la grâce, qu’ils ne peuvent s’empêcher de transmettre comme une personne vivante avec qui partager sa vie.

Jésus, lui-même quand il est venu sur terre, a voulu être baptisé par Jean. Il l’a fait pour commencer sa vie publique et anticiper le baptême de sa mort. Il n’y avait aucun péché en lui, mais il a voulu être compté parmi les pécheurs. C’est une préfiguration de notre baptême. Après sa résurrection, il confie cette mission aux apôtres. Suite à la Pentecôte, les apôtres commencent à baptiser et à partir de là une grande chaîne se forme jusqu’à nos jours. Une chaîne où l’Église accueille constamment de nouveaux enfants.
L’Église baptise les enfants parce qu’ils naissent avec le péché originel et qu’ils ont besoin d’être libérés du pouvoir du malin. Le sacrement les entraîne vers la liberté des enfants de Dieu. Pourtant, il y a bien des personnes qui font connaissance de la foi catholique en tant qu’adultes et qui l’adoptent. En réalité, toute personne non baptisée peut recevoir le baptême. Pour recevoir ce sacrement il faut faire une profession de foi. Si c’est un adulte, il doit la faire personnellement. Pour un enfant, ce sont ses parents qui le demandent.

Qu’on le reçoive enfant ou adulte, cela représente toujours un moment très important du chemin de la vie personnelle avec Dieu. On commence un chemin de conversion qui dure toute la vie, pendant laquelle Dieu nous offre les autres sacrements pour cheminer continuellement avec lui. J’aimerais mentionner particulièrement l’eucharistie et la confession. Il nous offre l’eucharistie comme aliment spirituel qui nous soutient et nous accompagne et il nous offre la confession qui nous permet de recouvrer notre vie de grâce et d’amitié avec lui chaque fois que nous l’avons perdue.

Il y a des moments où l’Église nous propose de renouveler nos promesses baptismales. Ce sont des moments où nous prenons conscience de la réalité que nos parents ont assumée quand nous étions enfants ou que nous assumons en tant qu’adultes. C’est un moment où nous affirmons renoncer à Satan et opter pour le Christ, nous ratifions notre foi et nous demandons de ne pas cesser de nous aider sur notre chemin vers lui.

Que la date de votre baptême soit l’occasion de célébrer et de renouveler la signification de ce grand cadeau ! Allumer un petit cierge à l’intérieur du cœur et répéter à Dieu que je veux faire partie de ses enfants.

Eugenia Alvarez
Consacrée de Regnum Christi

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Vie spirituelle

Regnum Christi