Vous êtes ici

Accueil

Entretien avec Francisco Gamez, membre de la commission des laïcs

Mis à jour le 16 octobre 2013 à 10:04Publié le 18 septembre 2013 à 10:58

En juillet dernier, se sont réunis à Rome les membres du gouvernement général de la Légion du Christ et du Mouvement, des consacrés et consacrées de Regnum Christi et les quatre représentants des premier et deuxième degrés afin de continuer les réunions du mois de juin et procéder à l’élaboration d’un Statut Général de Regnum Christi. Francisco Gamez Arcaya, membre du Mouvement, originaire du Venezuela, a participé à ces réunions et il nous en présente le déroulement et le chemin à parcourir.

Quels ont été les points essentiels de cette nouvelle réunion ?

Toutes les rencontres que nous avons tenues à Rome ont été très importantes. La première, début juin, nous a fait toucher du doigt l’universalité de Regnum Christi. Nous étions trente-huit délégués des premier et deuxième degrés, provenant de pays très différents et de cultures diverses. Mais le sentiment de famille, l’unité sur l’essentiel, l’identification unanime de notre charisme, je l’ai vécu comme un don de Dieu. Au cours de cette première réunion, nous avons atteint une première approximation au statut particulier des membres laïcs de Regnum Christi, sur la base des statuts approuvés par le Saint Siège en 2004. Nous avons aussi procédé à l’élection de la commission des membres des premier et deuxième degrés, dont je fais partie avec Kerrie Rivard des USA, Lucia Hauser d’Allemagne et José Antonio Lebrija du Mexique.
Le travail de cette dernière réunion de juillet a été plus concret. Les quatre membres de la commission des laïcs se sont réunis avec le gouvernement de la Légion et du Mouvement, c’est-à-dire avec le Père Sylvester et son conseil général, ainsi qu’avec les responsables généraux des consacrés (Jorge Lopez) et des consacrées (Gloria Rodriguez) et leur conseil respectif pour travailler sur l’identité de l’ensemble. Ce furent des réunions très fructueuses, très ouvertes et très conviviales. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié de voir légionnaires, consacrés, consacrées et laïcs travailler ensemble pour harmoniser ce que sera le gouvernement commun de Regnum Christi. Ensuite, comme cela avait eu lieu en juin, nous nous sommes réunis afin de présenter le résumé du schéma de travail de l’ensemble. Ce fut une rencontre très positive. Le Cardinal était heureux de constater que nous avions une véritable volonté d’unité entre les différents états de vie que nous suivons au sein du Mouvement.

Comment s’est passée la révision des statuts ?

Cela avance. Le Cardinal nous a demandé que nous lui présentions, à la fin de l’été, un document qui exprimerait la façon dont les réalités qui composent Regnum Christi, collaborent entre elles. Cela se réfère à l’élaboration d’un brouillon du Statut Général qui complétera les constitutions de la Légion et les statuts particulier de chaque réalité. Pour faire ce travail je fus désigné comme membre de la commission de rédaction en collaboration avec le Père Sylvester, Gloria Rodriguez et Jorge Lopez. Font aussi partie de cette commission en qualité de secrétaires, le Père Gabriel Sotres qui a collaboré à la Commission Centrale pour la révision des Constitutions et Mary Patt Pirie, qui a travaillé ces thèmes de très près. Dans cette commission, nous avons déjà élaboré un texte très concret que l’on proposera à nouveau en septembre aux responsables généraux de la Légion, aux consacrées, aux consacrés et à la commission des quatre laïcs. Quant au statut particulier de la branche laïque, nous continuons à y travailler en parallèle, dans un deuxième brouillon, à la suite de la réunion de juin. En particulier, j’ai préparé un nouveau brouillon qui recueille les consensus les plus remarquables des réunions qu’ont menés les trente-huit délégués tous ensemble et qui sont le reflet des opinions et propositions envoyées par beaucoup de légionnaires et de membres consacrés. Ce document, qui a trait aux premier et deuxième degrés, fait l’objet d’une révision préliminaire au sein de la commission des laïcs. A partir de cette révision, apparaîtront les ajustements correspondants, les réflexions les plus profondes et des propositions plus précises. Nous espérons avoir, pour la réunion de septembre, une version plus mûre et pouvoir commencer un procédé de consultation générale des membres laïcs et de toute la famille de Regnum Christi.

Qu’est-ce qui va suivre ?

D’abord la réunion de septembre. A ce moment, nous irons plus concrètement vers un Statut Général et nous, membres de la commission des laïcs, pourrons confronter ce texte à la seconde version des statuts particuliers. Nous nous réunirons à nouveau avec le Délégué qui donnera le ton pour les étapes à venir, en tenant compte que les branches des consacrés tiendront leurs assemblées à la fin de l’année et la Légion aura son chapitre extraordinaire au début de l’année prochaine. Naturellement il faut tenir compte que l’Esprit Saint a sa place dans ce procédé et que des changements peuvent intervenir dans notre visualisation…

Après avoir participé à ces réunions et avoir pu approcher le Délégué Pontifical et ses conseillers personnels, comment voyez-vous le rôle de Regnum Christi au sein de l’Église ?

Je crois qu’arrive une époque de vive lumière pour le Mouvement. Je me sens particulièrement plein d’espérance. Les fruits de la croix que nous avons vécue ces dernières années deviennent présents. En tant que laïc je pense que vient le temps où Dieu nous demandera une plus grande responsabilité apostolique, un engagement plus grand, et un dévouement accentué. Viendra le temps où nous devons penser en grand pour le Christ. Le Mouvement est appelé à continuer en donnant beaucoup de fruits de sainteté et d’apostolat pour l’Église et pour le salut des âmes, en transformant des leaders en apôtres et des apôtres en leaders. Et dans cette tâche, légionnaires, consacrées, consacrés et laïcs, tous dans la même embarcation, ramant de façon parfois différente –chacun à sa façon- mais toujours coordonnés et dans le même sens, au large. En respectant les espaces de chacun, mais aussi en nous entendant comme la famille que nous sommes.

Quels sont les aspects les plus frappants dans ces sessions où, selon tous les participants, on a fortement ressenti la voix de l’Esprit Saint ?

Il ne fait aucun doute que Dieu nous assistait dans ces jours historiques. Ce qui est important c’est que nous ne soyons pas un obstacle à la volonté de Dieu, que nous le laissions agir, que nous soyons ouverts à ce qu’il nous demande. Ce ne sont pas nos pauvres critères limités, notre petite vision du monde et de l’histoire, mais il s’agit de nous laisser guider par lui qui est le Seigneur de l’Histoire, le Roi des rois, le Commandant de bord. J’en profite pour demander à tous de prier pour les fruits des réunions de septembre.

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Regnum Christi

Légionnaires du Christ