Vous êtes ici

Accueil

Déménagement de la communauté de Paris

Mis à jour le 05 septembre 2012 à 13:52Publié le 04 septembre 2012 à 17:03
  • déménagement 1
  • Déménagement 2
  • Déménagement 3

À partir de la rentrée la communauté des légionnaires du Christ de Paris déménage. Elle quitte son lieu de vie actuel et est accueillie provisoirement dans une partie du presbytère d’une paroisse parisienne.

Regnumchristi.fr : Père Paul, vous êtes en France depuis un an maintenant et vous êtes le supérieur de la maison de Paris des légionnaires du Christ. Que pouvez-vous nous dire sur la vie de cette communauté ?
P. Paul : Lorsque je suis arrivé, j’ai été édifié par le désir de tous de vivre une communautaire fervente et vivante. Nous avons ensemble réfléchi sur notre place à Paris et sur la manière dont nous pouvions, au mieux, nous intégrer dans la vie de l’Église locale.

Regnumchristi.fr : Quelles ont été les lignes directrices de vos réflexions ?
P. Paul : Le père Alvaro Corcuera, notre supérieur général, a exprimé un jour à Rome combien, face aux émotions et aux difficultés provoquées par la crise de notre Institution, il a trouvé chez les pasteurs de l’Église de vrais pères et de vrais amis qui nous ont accueillis et qui depuis nous protègent. Nous nous sentons beaucoup plus dépendants, comme des enfants du Père dans l’Église, ce qui nous permet d’expérimenter l’Église vraiment comme une mère. Ce sentiment, nous l’éprouvons notamment à Paris, comme dans les autres endroits en France et dans les autres pays.

Regnumchristi.fr : En tant que supérieur de la maison de Paris, comment situez-vous la place de votre communauté au sein de l’Église locale ?
P. Paul : En dialogue avec et à l’écoute des pasteurs de l’Église, nous continuons à concrétiser l’application de notre charisme « ici et aujourd’hui ». Nous avons besoin d’écouter, sans a priori. A travers les portes qui s’ouvrent, l’Église nous aide à comprendre plus pleinement notre charisme. Personnellement, je pense que la formation philosophique et théologique que nous recevons peut nous permettre d’apporter une catéchèse qui touche les chrétiens déchristianisés, basée sur la relation personnelle avec le Christ ; une catéchèse qui cherche à atteindre la vie concrète des personnes, à les amener à prendre un vrai engagement avec le Christ et à devenir des apôtres et témoins du Christ dans l’Église. La direction spirituelle et l’accompagnement dans la durée ont pour but de faire grandir chaque personne vers la plénitude de sa vocation chrétienne.
Certaines personnes que je croise, qui sont parfois d’une grande culture, nous disent que nous pouvons apporter une dimension spirituelle à leur vie. Les exigences de la culture peuvent parfois surévaluer la dimension intellectuelle par rapport à la dimension spirituelle. Mais l’homme aujourd’hui a besoin d’une vraie prière, d’établir une relation réelle avec le Christ et de s’engager pour lui. Peut-être y-a-t-il là une façon de contribuer à l’Église et aux chrétiens.
Plus concrètement, il est prévu que dans deux ans en principe, la communauté soit établie dans une paroisse près de Paris. Deux ou trois travailleront à plein temps dans la paroisse et deux ou trois s'occuperont des œuvres propres de la congrégation et du mouvement Regnum Christi, tout en étant présents au sein d’écoles de l’enseignement catholique où nous pourrons vraiment, les pères et les consacrées du Regnum Christi être disponibles vis-à-vis des élèves, mais aussi de tout l’environnement scolaire.

Regnumchristi.fr : Comment tout cela va-t-il se traduire dans les mois qui viennent ?
P. Paul : La Divine Providence a voulu qu’une partie de notre communauté soit accueillie par le P. Antoine de Romanet au presbytère de Notre Dame d’Auteuil, à partir de septembre. J’ai vraiment été touché et ému par la charité fraternelle et la générosité inconditionnelle de cet homme d’Église. Il nous a demandé de participer à la pastorale et d’être disponible pour la pastorale sacramentelle et la catéchèse.
Par ailleurs, deux membres de la communauté seront respectivement administrateur et vicaire à la paroisse Notre Dame de Boulogne dans le diocèse de Nanterre et ils logeront à ce presbytère.

Regnumchristi.fr : Et que deviendra la maison de la Villa Molitor ?
P. Paul : Il nous est apparu que vivre dans une grande maison comme à Molitor ne correspondait pas à nos besoins ni possibilités actuelles. Nous en rendons la location fin septembre et réaliserons ainsi de substantielles économies, devenues indispensables. Avec cette nouvelle organisation, le lieu des œuvres propres de Regnum Christi sera la maison des consacrées de Lübeck – il l’est d’ailleurs déjà en grande partie. Ce centre a l’avantage d’être animé par une communauté vivante et accueillante de femmes consacrées de Regnum Christi.

Regnumchristi.fr : l’éclatement de votre communauté en deux lieux, Boulogne et Auteuil, n’est –il pas un problème pour la vie communautaire ?
P. Paul : C’est un point important car nous avons fait beaucoup d’efforts dans ce domaine dernièrement. Notre travail pastoral peut avoir tendance à nous séparer, mais nous conserverons fidèlement deux moments importants de notre vie de communauté : le jour de communauté, le lundi, et l’adoration du jeudi. C’est un sacrifice que nous acceptons aussi parce que la situation économique ne nous permet pas de continuer à vivre dans la maison de villa Molitor. L’intention explicite est de se retrouver tous dans une paroisse d’ici à deux ans. Le Seigneur qui a permis cette situation et nous guide maintenant pourvoira et nous montrera à travers l’Église locale et notre discernement communautaire ce qui doit être fait.

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Regnum Christi

Légionnaires du Christ