Vous êtes ici

Accueil

Cet été à Magdala

Mis à jour le 20 octobre 2015 à 11:50Publié le 18 septembre 2015 à 15:41

Magdala n’est pas seulement un lieu de fouilles archéologiques de première importance, c’est aussi un lieu de rencontre de personnes d’origine culturelle ou religieuse très diverse. Les évènements de cet été illustrent bien le caractère éclectique de ce lieu saint.

Magdala - station sur la route des pèlerins de Terre Sainte

Un groupe de jeunes français accompagné par des membres de la communauté du Chemin Neuf ont visité Magdala lors de leur pèlerinage de marche à travers la Terre Sainte. Voici le témoignage de Clémence.

« Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d'eux » (Mt 18, 20) « Avance en eau profonde » (Lc 5, 4)

Au terme de deux belles – et intenses ! - journées de marche dans les collines de Galilée, quelle bénédiction pour notre groupe de pèlerins (13 femmes et 3 hommes, majoritairement entre 25 et 35 ans) d'arriver, en ce mardi 12 août 2015, au bord du lac de Tibériade !
Ainsi, Magdala nous accueillait, à travers ceux et celles qui prennent soin du site, les bras ouverts : accueil par un prêtre de la congrégation et visite commentée des fouilles archéologiques (extraordinaires !) par une jeune volontaire française. Puis est venu le temps du repos du corps et de l'esprit : baignade dans la tiédeur du lac, messe célébrée sous une brise légère et bienvenue, pique-nique nocturne et enfin la joie de pouvoir dormir en plein air en ce lieu saint ! Une bonne occasion aussi de tester l'efficacité – aléatoire – de nos produits insecticides, citronnelle et autres tactiques anti-moustiques ! Rien toutefois qui ne mette en péril la quiétude du lieu et de la nuit.
Un temps pour se poser, se reposer et se rendre disponible à entendre ou réentendre l'appel du Christ à le suivre sans crainte. Au matin, nous avons découvert l'église de Magdala, dédiée notamment aux femmes de l’Évangile et à celles d'aujourd'hui. Un rappel de cette proximité du Christ avec les femmes de son époque que j'ai reçu comme un envoi pour la suite de notre pèlerinage en Terre Sainte... et plus loin !
Clémence de Champs – Jeune professionnelle de Beauvais

Un mariage à Magdala

En 2011, Carlos faisait ses études avec les légionnaires du Christ à Rome et a décidé de passer une année de bénévolat à Magdala. Pendant ce temps, Rachel, une jeune américaine, enseignait l’anglais à El Salvador où elle a rencontré le P. Juan Solana, LC lors d’une conférence sur Magdala, conférence qui lui a donné une forte envie de proposer son aide pour ce projet. Elle est arrivée à Magdala en août 2012, à la fin du séjour de Carlos.
Ce temps de travail partagé et leurs échanges les ont menés vers un chemin qui les a conduits plus loin, le chemin de l’amour.
Après avoir terminé leurs temps de bénévolat et être retournés à leurs responsabilités, ils ont pu travailler ensemble à El Salvador où leur relation s’est approfondie, ils ont alors décidé de se marier.
Le P. Juan Solana a célébré leur mariage le 1er août dernier à l’église Duc in Altum à Magdala en présence de leurs familles, amis et des bénévoles du centre. Ils ont ensuite commencé un nouveau bénévolat à Magdala, cette fois en tant que couple marié.

Première communion à Duc in Altum

La célébration de la première communion est toujours une date mémorable, l’un des jours les plus heureux et inoubliables de la vie d’un enfant. Les pères légionnaires et consacrées de Regnum Christi, présents à Jérusalem et a Magdala, proposent aux familles de célébrer la première communion de leurs enfants lors d’un pèlerinage en Terre Sainte afin qu’ils puissent rencontrer Jésus dans les lieux saints. Généralement, c’est à Bethléem – qui signifie « maison de pain » en hébreu – qu’ont lieu ces cérémonies. Cette signification forte souligne la beauté et la grandeur du sacrement de l’Eucharistie reçue pour la première fois.

Cette année, le père de Constanza ne pouvait pas être présent à la date des premières communions à Bethléem. Constanza souhaitait attendre l’arrivée de son père et sa première communion a donc été célébrée à Magdala. Tôt le matin, le jour de la célébration, la famille a pu gravir le Mont Arbel jusqu’à une grotte, où Jésus aurait pu avoir prié, et qui offre une vue magnifique sur les environs du lac de Tibériade où Jésus a exercé son ministère public. Au lever du soleil, la famille et les amis entouraient Constanza et méditaient sur Jésus, son apostolat et son amour pour nous. Moment unique et privilégié !
Après la méditation, Constanza s’est tournée vers le P. Juan et lui a demandé s’il pouvait entendre sa première confession. Il a accepté avec joie et tous ont médité sur l’amour de Dieu, assis à l’entrée de la grotte. C’est là que Constanza a reçu pour la première fois le sacrement de la confession.

Plus tard dans la journée, après avoir quitté le Mont Arbel, Constanza recevait Jésus dans la chapelle de Sainte-Marie-Madeleine de l’église Duc in Altum.

Pour recevoir les dernières nouvelles de Magdala, abonnez-vous à la newsletter et découvrez le site internet : www.magdala.org

Photos : Magdala.org et A. de Champs

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Regnum Christi